05/09/2005

Bolivie le 12/07/2005

Au petit matin, déjeuner rapido, puis stupeur, la courroie du moteur grince et fume dangereusement. Déjà qu’au matin, il avait remplacé la batterie…

Pas de problème, vu que la veille on avait acheté une courroie de réserve. Alex la remplace facilement mais au désarroi de tout le monde, elle est trop grande, m….

Bon, qu’est-ce qu’on fait ? Alex sans perdre son sang froid reprend la veille courroie, enlève les petits morceaux effilochés, la nettoie avec de l’essence et la remet dans le moteur et…oh surprise, cela ne fume plus ! Ok, prions pour que tout tienne en place et vamos.

Nous avons rendez vous avec des muletiers qui nous conduirons au camp de base. Comme notre véhicule n’a pas 4 roues motrices, nous nous ensablons très facilement et nous attendons les mules.

A notre arrivé au camp (5300), on est tout seul. On monte rapidos les tentes dans de la cendre volcanique, les mules redescendent et le chien qui accompagnait les muletiers reste avec nous.

Le chien n’est pas trop emmerdant et on le baptise « globule » car sa résistance à l’altitude est meilleure que la nôtre, et surtout il attend le souper.

On se couche tôt car demain lever de bonne heure pour le sommet du Paranicota.

 

Tout va bien

 

Yannick             


22:23 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.