20/11/2005

Bolivie le 22/7/2005

A l’ombre des bananiers



16:59 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 22/07/2005

Le sentier Inca du Takesi

MOV00620
Vidéo envoyée par zecasoar

Sur la route du Takesi



16:56 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2005

Bolivie le 21/07/2005

Bolivie le 21/07/2005

 

Au bout de trois heures de voiture, nous voilà enfin arrivés au départ du trek de Takesi. Ce trek prévoit deux ou trois jours de marche et passe par les grandes routes que parcouraient les Incas.

Le départ se fait exactement près de la mine de San Francisco.  Nous voilà partis vers 15h30 pour une balade à travers l’histoire.

Aux environs de 17h, nous rencontrons notre premier village « Takesi ».  A première vue, peu d’habitations et peu de gens.  A vrai dire, il n’y a personne, alors on part à la recherche des villageois qui sont certainement partis aux champs. Quelques temps après, une femme sans âge s’approche et nous lui demandons où nous pouvons loger.  Sans hésitation, elle nous dirige chez elle : simple chalet en bois où les proprios dorment en haut et les bêtes en bas.

On entre à l’intérieur et force est de constater le manque de lumière et surtout le manque de place.  Sur ce, nous nous dirigeons en face et nous découvrons un simple refuge au toit de paille qui a été construit par les allemands.

La gentille demoiselle chez qui nous devions dormir n’est pas du tout satisfaite que nous changions de place pour dormir.  Après quelques minutes d’explications, elle change d’avis et nous on s’installe pour la nuit. Demain la météo sur Yahoo annonce de la pluie.

Le souper est servi par une indigène : riz et œufs, pas mauvais mais on aurait dû se méfier car par la suite, la santé pour certains a commencé à se dégrader.

 

Tout va bien


22:28 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 21/07/2005

Le village de Takesi


22:27 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 21/07/2005

Le temps se dégrade comme prévu


22:25 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 21/07/2005

Fatigué nous ? un peu quand même


22:23 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 21/07/2005

On ne peut pas se perdre

22:20 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 20/07/2005

                                          Bolivie le 20/07/2005

 

Enfin un peu de repos. Faut dire que la machine humaine commence à se fatiguer mais bon, on a trouvé de quoi se refaire une petite santé : allons voir le musée du coca…je ne parle pas ici de la boisson, évidemment.

Je ne vous parlerai pas longuement du musée de la coca, qu’il faut absolument aller voir car ce musée retrace très bien toute l’histoire de la « Hoya de coca » à travers l’histoire mondiale.  Allez plutôt surfer sur le site du musée : http://www.cocamuseum.com/ 

L’après midi, on arpente les rues. C’est incroyable le nombre de petites boutiques qui ont pied sur rue.  On y vend de tout, allant des slips bon marché à la poudre à lessiver.  A vrai dire, cela ressemble plus à un grand marché à ciel ouvert.

En fin de soirée nous décidons de faire une halte au restaurant le « jumbo » pour une dégustation de crème glacée et je vous jure que cela faut le détour.

Le lendemain, pour se reposer, nous décidons de faire un petit trek dans les Yungas.

 

 

Saluted



22:17 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 20/07/2005

Le marché des sorcières


22:16 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 19/07/2005

Au sommet, bravo François

 

Lundi 19 juillet

Nos amis se lèvent à minuit et partent une heure trente plus tard. Nous, on se lève à trois heures du matin et nous démarrons à quatre heure sans notre ami Phil qui a passé une très mauvaise nuit à cause de son manque d‘acclimatation.

Le départ de la course se fait à la frontale mais rapidement, le jour commence à se lever. L’altimètre commence également à monter au fur et à mesure que nous marchons.

Plus j’avance et plus je me sens mal. Est ce dû au petit déjeuner, peut-être l’œuf qui commence à faire des effets ?

Le temps est splendide et le paysage grandiose, difficile de narrer ce que l’on ressent.

Arrivé à 150 mètres du sommet, je décide de rester ici car je me sens de plus en plus faible et la motivation n’est plus au rendez-vous. Rapide montée au sommet pour les autres et nous voilà déjà tous sur le chemin de descente avec quelques pas d’acrobatie pour éviter les crevasses grandes comme une cathédrale.

A notre retour, notre maîtresse de maison et Alex nous accueillent comme il se doit. Le temps de manger un morceau et de boire un coup et nous voilà repartis en pleine nuit vers La Paz, complètement crevés mais contents d’être là.

 

Tout va bien

 

Yannick       

 



22:12 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 19/07/2005

Pitch qui se bat avec les pénitents


22:09 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 19/07/2005

Une échelle mise en place pour passer la rimaye.


22:08 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 19/07/2005

Ola… ça monte


22:05 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 19/07/2005

Le camp de base du Potosi : Roch Camp 5130 mètres


22:03 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 19/07/2005

Claude in action au petit matin


22:00 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 18/07/2005

Le refuge fermé du Huyna Potosi

 

Lundi 18 juillet

On klaxonne dans la rue ! Ah c’est Alex qui est là, pile à 9h00 comme convenu hier soir. Les bagages sont bouclés et sont déposés derrière dans la camionnette. Nous voilà partis pour 6h00 de route. Ah Alex s’arrête pour acheter une nouvelle courroie et part en plein milieu du centre de El Alto pour trouver de l’antigel, mais en vain. A ce moment, notre chauffeur décide de faire appel à un mécanicien pour le plein d’huile de la boîte de vitesse. Ok, vu qu’il est déjà onze heures trente, on en profite pour dîner dans le coin.

Cette fois-ci, c’est la bonne et on part en direction du Huayna Potosi.  Le paysage qui défile devant nos yeux est splendide.

Quatre heures de l’après midi et nous voilà au pied du refuge du Potosi. Désenchantement rapide car le refuge est bel et bien fermé. Et bien m…. alors, c’est quoi cette histoire.  On se renseigne auprès des mineurs qui nous disent que le gardien du refuge est un grand buveur et qu’il est parti en ville se réapprovisionner en alcool et dieu seul sait quand il reviendra.  Bon d’accord, il y a plus qu’à chercher un lieu pour dormir.

Renseignements pris, près d’une antenne se trouve une maison où une dame âgée reçoit les alpinistes pour la nuit. Cette dame s’appelle Yolanda et est d’une gentillesse incroyable.  On dormira par terre dans sa toute petite salle à manger avec deux couples espagnol et suédois, je crois. Phil et Serge dormiront dans la tente.

 

Tout va bien

Yannick



21:57 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 18/07/2005

Dépêche toi Phil  on redémarre…


21:53 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 18/07/2005

Serge qui prend un peu de force pour le trek


21:49 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/10/2005

Bolivie le 17/07/2005

Dimanche 17 juillet

 

Même topo que hier : se reposer à fond pour prendre un nouveau départ en montagne.

On décide de prendre un peu de hauteur dans les environs de La Paz en faisant une petite balade dans le haut quartier de Pampahasi. L’après midi, on assiste à un défilé de danse folklorique dans les rues. Ici, on aime faire la fête !

Tout va bien

 

Yannick

 




19:52 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2005

 Bolivie le 16/07/2005

Samedi 16 juillet

Aujourd’hui pas de problème, on se repose et on se prélasse au soleil. 

Dans l’après midi, on se dirige vers le centre touristique, plus précisément rue des sorcières. 

Cette rue est fort animée et on trouve tout ce qu’il faut pour remédier aux petits problèmes en tout genre, comme par exemple des bébés lama séchés ou un vague produit qui donne le parfait bonheur. C’est également là que nous trouvons un sympathique petit resto où notre ami Phil dégustera du lama pour la première fois.

Tout va bien

 

Yannick


18:16 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/09/2005

 Bolivie le 16/07/2005

Le marché des sorcières



18:15 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/09/2005

Bolivie le 16/07/2005

Claude le padrinos


22:39 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

bolivie le 15/07/2005

Le guide du routard nous renseigne qu’il est possible de se baigner dans les sources d’eau chaude et également de voir quelques geysers en activité, alors vamos pour le petit déj puis grand saut dans le bain.

Sur la route menant aux sources, nous rencontrons la forêt de Kenua, la plus haute du monde. Et ben nous on cherchait des grands arbres bien feuillus et nous sommes tombés sur une quantité d’arbres mais tout petits, faut dire qu’à cette altitude (4000 mètres), il n’y a pas grand-chose qui pousse.

Nous garons le véhicule et nous nous dirigeons vers les sources, nous promenant à travers les troupeaux de lamas.

Nous arrivons et nous trouvons un grand bassin d’eau. On sent l’eau pour voir si elle est bien chaude et en effet, elle fait +- 38° .  Après une petite hésitation, on se déshabille rapidement dans le vent et aglagla, c’est pas chaud mais on plonge bien vite dans l’eau.

A ce moment, ivresse du bonheur de se laisser aller dans une eau bien chaude, quel délice et surtout, quelle vue formidable car on se trouve au milieu du Sajama et du Paranicota, cela vaut vraiment le détour.

Nous sommes restés plus d’une heure dans l’eau à se prélasser et aussi un peu pour se laver car certaines parties du corps en avaient bien besoin.

L’après-midi, on a été voir les geysers, toujours dans une tempête de sable.  Le temps de faire cuire les œufs dans l’eau sulfureuse et nous repartons car le vent devient fort et commence à nous ennuyer fermement.

Nous sommes quand même impatients d’être ce soir car notre grand Phil dit « Monsieur sommet » sera normalement à l’aéroport de La Paz en provenance de Belgique.

 

Tout va bien

 

Yannick 

        

 



14:58 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/09/2005

Bolivie le 15/07/2005

En route pour les sources d'eau chaudes

21:38 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 15/07/2005

Hé Alex les oeufs sont cuits ?

21:37 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 15/07/2005

L'eau est à 39° comme dans un bain

21:36 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 15/07/2005

Il est content d'être là le Paco

21:35 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 15/07/2005

Attention car quand lama faché lui cracher ! Merci Monsieur Hergé de nous prévenir.  

21:33 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 14/07/2005

Il est temps maintenant de faire nos sacs car les mules nous attendent pour le retour vers le village où nous attend notre chauffeur Alex.

Le retour se fait sans encombre mis à part ce vent qui souffle en rafale de sable. On en a plein la figure et plein les bottes.

En principe, car on est jamais sûr ici comment cela va se passer, on a rendez-vous à la maison blanche (pas confondre avec l’autre maison) avec Alex.

Mais bon, une fois arrivé sur place, force est de constater que notre chauffeur n’est pas là ! On attend une demi-heure, puis François et moi on décide de partir à pied vers le village de Sajama (2 heures de marche à pied) pour le chercher. Une demi-heure de route plus tard, nous tombons sur Alex qui s’excuse de son retard car il a dû se faire remorquer par un 4x4 pour se désensabler (moyennant monnaie évidemment) et peu après a dû encore une fois sortir du sable. Il nous dit que ça n’a pas été de la tarte, mais les feuilles de coca ont aidé à soulager son malheur. On veut bien le croire.

Pour le remettre d’aplomb, nous lui offrons le resto le soir et puis nous nous dirigeons vers nos sacs de couchage pour une nuit bien méritée.

 

Tout va bien

 

Yannick


21:27 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bolivie le 14/07/2005

 

 

 

 

 

 

 

 

Chouette on descend !

21:25 Écrit par Yannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |