11/08/2005

Bolivie le 07/07/2005

Départ à 9h00. On est déjà en retard alors on ne traîne pas et on avance rapidement vers la base du glacier.

Première constatation: la glace est dure et pure, de plus, les pénitents sont plus hauts que prévu, ce qui ralentit notre progression.

Au bout de 6 heures, nous arrivons au sommet du Tarija (5200) et nous restons là très fatigués. Ceci est très certainement dû à la mauvaise acclimatation.  Nous hésitons face à cette majestueuse montagne qu’est l’Alpamayo.  Mais bon, que faire… on continue ou on s’arrête ici ?

D’un commun accord, nous décidons de rebrousser chemin. Mais avant de revenir au camp de base, nous nous installons pour une petite sieste au sommet.

Le retour n’est pas facile pour tout le monde, surtout pour Franco qui nous fait une superbe glissade sur la fin du glacier.  Conséquence: un gros hématome d’une longueur comme la main sur chaque fesse, ce qui met beaucoup de couleur sur l’arrière train tout blanc. Fallait-il s’encorder, oui ou non ? Peut-être que oui, on sera plus prudent la prochaine fois.

Le vent commence à devenir de plus en plus fort. Nous nous dépêchons de manger un bon spaghetti préparé par Claudio, notre cuisinier et maître du feu.

On s’endort avec pleins d’images de montagne. Ah! ce qu’on est bien dans un sac de couchage!

A demain et bonne nuit.

 

Tout va bien

 

Yannick


10:35 Écrit par Yannick dans Montagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tarija alpamayo camp de base |  Facebook |